Karla Suarez

Nouvelles.
Il n’y a pas de traduction française.
Titre original : Carroza para actores.

Éditions:
Colombie : Carroza para actores, Editorial Norma, 2001.
Cuba : Carroza para actores, Ediciones UNION, 2011.

Lire: Nouvelle Carrosse pour acteurs.

 

Ce recueil de nouvelles est conçu comme une symphonie. C’est pour raison qu’il est divisé en quatre actes ou mouvements : Allegro ma non troppo, Adagio, Andante y Andante cantabile. Le lecteur trouvera différents points de vue sur les relations amoureuses et des histoires rien conventionnelles, la plupart avec de solutions surprenant et incroyablement inattendu. L’amour inachevée, l’amour par mail, l’amour impossible, l’amour inévitable, l’amour que fait rire, l’amour surprenant : il y a tout dans les pages de ce livre.

 

Presse:

« Douze histoires dans lesquelles distille un existentialisme impitoyable, dans lesquelles les gens errent plongés dans des environnements cruels, dans lesquels aller de l’avant signifie vivre au jour le jour et sans avoir trop d’attentes pour demain.» (Daniel Domínguez Z, La prensa,  Panamá)

« Ce recueil de nouvelles nous découvre un narrateur particulièrement suggestif, propriétaire d’un style personnel qui oscille entre aisance et chaleur.» (Esther Vargas, Domingo, Pérou)

« Les personnages de ce livre sont comme ça: les extrêmes. Ils parient leur vie, leur sang, leur santé mentale et leur destin à la recherche de cette minute d’existence qui les "consume" définitivement.» (Ana Durán, Revista 3 puntos, Argentine)

« Karla Suárez a un sens particulière pour écrire et sentir des histoires. En fouillant dans son travail, on perçoit la facilité avec laquelle elle habite dans cet espace narratif. Ses personnages, les situations, les scénarios, les mots justes et le thème en tant que centre du tir à la cible nous permettent d’affirmer que Karla est une narratrice en soi, qu’elle aime la nouvelle et qu’elle aime les écrire.» (Rafael Ramírez Heredia, Revista Siempre, Mexique)

« Douze histoires divisées en mouvements d'une symphonie particulière (Allegro man non troppo, Adagio, Andante et Andante Cantabile) composent cette collection des nouvelles dont le trait le plus remarquable est son originalité.» (Marilyn Bobes, Cubaliteraria, Cuba)